Enfance, Le Mag'

Jeux d’enfant sur le fauteuil

Vous souvenez vous des jeux auxquels vous jouiez quand vous étiez petit ? Il y avait le jeu « 1,2,3 soleil ». Ce jeu consistait à ne pas bouger dès que notre camarade de jeu prononçait le mot « soleil ». Et puis, il y avait ce jeu que vous aimions tant et qui nous amusait durant des heures.

Nous nous lassions jamais de jouer au jeu du chat perché avec nos frères et sœurs, nos petits copains de maternelle. Le jeu du chat perché consistait à ne pas se faire attraper par la personne qui incarnait le chat. Pour échapper à cela, nous devions être perché. Nous étions alors intouchable perché sur notre petit fauteuil enfant.

Ce petit fauteuil enfant que nos parents nous avaient acheté pour Noël et qui nous avait ébahis lorsque nous avions ouvert, ou plutôt déchiré, le paquet cadeau. Petit papa Noël avait été généreux cette année là, puisque ce n’est pas un, mais deux petits fauteuils enfant que moi, et mon frère avions reçu. Nous avions ainsi chacun notre petit trône pour nous asseoir. Mais en vérité, nous passions le plus clair de notre temps à jouer sur ce fauteuil.

Ce mobilier d’enfant a en effet été, durant notre plus tendre enfance, un lieu perpétuel de jeu. Que de souvenirs d’enfance ! Il en aura entendu des rires ce petit fauteuil enfant .. Le jeu du chat perché était toujours le prétexte à des batailles avec mon frère sur les fauteuils. Nous sautions, grimpions sur nos fauteuils.. les jeux étaient nombreux et notre imagination sans fin.

Un fauteuil enfant qui invite au jeu
Un fauteuil enfant qui invite au jeu

Nous déplacions nos fauteuils à notre guise dans notre chambre. Nous étions les rois du monde. Lorsque nous étions perché sur notre petit fauteuil enfant, nous avions l’impression de dominer le monde tel un pirate.

Le jeu du pirate faisait d’ailleurs parti de nos petits jeux préférés. Ce jeu, que nous avions inventé, consistait, à l’instar de « chat perché ! » d’être assis sur le trône avant l’autre dès que nous prononcions un mot magique.

Ce fût des instants de jeux inoubliables que nous avons passés sur nos petits fauteuils enfant. Le plus surprenant dans tout cela est que le petit fauteuil enfant résistait à nos assauts répétitifs. Il était très solide. Beaucoup plus solide que nous l’avions imaginé.

La conception même du fauteuil en mousse faisait qu’il était en fait quasiment incassable. Il fallut attendre que le chat vienne un jour faire ses griffes dessus pour qu’enfin le fauteuil cède. Le chat, non pas le chat du jeu chat perché, avait ouvert une brèche que nous nous étions empressé d’agrandir. La housse du fauteuil de mon frère était déchirée, nous pouvions alors y cacher des objets magiques.

Le petit fauteuil enfant était devenu un vrai lieu de rangement secret que seuls nous connaissions l’existence. Nous nous sommes tant amusé sur ce mobilier d’enfant qu’aujourd’hui, nos enfants ont, eux aussi, leur propre petit fauteuil enfant. Ils s’amusent, comme nous faisions à l’époque, à différents jeux d’enfants. Nous les laissons faire même si parfois ma femme et moi trouvons qu’ils exagèrent, à sauter comme des cabris sur leur petit fauteuil enfant.

Enfin, c’est ainsi que l’enfance se passe. Il ne faut pas brider nos jeunes enfants encore bébé. Il faut les laisser s’exprimer à leur manière. Certes, il faut fixer parfois les limites et le jour où j’ai vu mon enfant tenter de soulever le fauteuil en direction de son petit frère, j’ai alors mis un hola. Les enfants doivent jouer, mais ils doivent aussi apprendre à canaliser leur énergie.

Tous les soirs, je réunis mes deux petits bouts sur leur petit fauteuil enfant et je leur raconte une histoire. Ils adorent ce moment magique. Les petits monstres se transforment alors en de véritables petits chérubins, assis chacun sur leur petit fauteuil enfant, tel un ange assis sur son nuage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *